29/05/2010

Jean d'Ormesson : Qu'ai-je fait?

Je viens de lire ce dernier livre de Jean d'Ormesson. Il ets bien entendu comme toujours, superbement écrit et le contenu, comme le fait prévoir le titre est un résumé de la vie de l'auteur, entrelardé de réflexions sur tout et sur rien. Voici quleques extraits que j'ai copiés pour les relire à

 

« Qu’ai-je donc fait ? »

…Le XVIIIème siècle est le temps de l’intelligence, de la tolérance, du culte de la beauté, de la révolte contre les pouvoirs, de la liberté des mœurs et de l’esprit…

…Conseils à un jeune écrivain : Ne t’occupe pas trop de la vie littéraire. Lis des livres, et écris-en.

Chacun est ce qu’il mange, ce qu’il voit, ce qu’il entend, ce qu’il respire. Un écrivain est ce qu’il lit…Ne lis pas n’importe quoi. Lis plutôt les livres dont tout le monde parle sans les lire.

Bribes : De ce grand roman de l’univers, je n’ai écris que quelques bribes. La création du monde, Presque rien sur presque tout, un peu de Dieu, sa vie, son œuvre dont le titre n’était pas si mal. De l’aventure des hommes, j’ai présenté un résumé, …une sorte de tableau composite où apparaissent la plupart des configurations historiques : La Gloire de l’Empire. Je cherchais un fil rouge qui puisse courir à travers les siècles :…Histoire du juif errant Je décrivais le monde assez invraisemblable où nous vivons …à un esprit venu d’ailleurs qui n’en connaîtrait rien et que tout étonnerait :La Douane de Mer. C’était des livres. Ils n’égalaient pas leur destin.

…Le XXème siècle a été, par excellence, le temps de l’absence de Dieu. Deuix homme sont mené contre lui, à yune échelle jusqu’alors inconnue et par des moyens différents et semblables, un combat sans merci : Staline et Hitler.

…Le problème n’est pas Dieu. Le problème est le rapport des hommes avec Dieu. Au lieu de le servir, ils se plutôt servent de lui. Chacun voit Dieu à sa porte. Au moins à titre provisoire, il faut mette Dieu entre parenthèses.

…C’est une affaire entendue : le monde a plus changé en cent ans que dans les 10.000 années précédentes….Les hommes ont remplacé Dieu qui a si longtemps veillé à tout et c’est un grand bouleversement.

…L’argent, hier, était, sinon une force de l’ombre, du moins un outil subalterne au service du pouvoir. Tout désormais tourne autour de lui. Il est devenu le pouvoir.

…J’avais le désespoir très gai…

…Un homme sur deux est une femme, et toutes les femmes sont des hommes…

…Aucun Dieu ne sauvera l’homme si ce n’est l’homme lui-même…L’amour, la compassion, la joie, l’égalité d’âme…

 

mon aise:

18:20 Écrit par Marie-Claire Schùermans dans Littérature | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

L'homme tout seul ne sauvera pas les hommes.
Les hommes, tous ensemble, ne sauveront pas les hommes.
Mais les êtres humains, hommes et femmes, avec la trascendance qui nous fait vivre, qui est source de vie et qu'à défaut d'autre nom, on nomme Dieu.
Il ne peut vivre à notre place, trop souvent il a été pensé ou prié comme le bourche-trou de nos insuffisances. Alors qu'il est celui qui donne la vie et la force de vivre à l'intérieur de nous-mêmes. Une phrase qui m'a frappé : ne jugez pas et vous ne serez pas jugé.
Ne disons pas trop vite : ils ou elles sont stupides, ils se trompent. Ne faisons pas querelle de mots, mais sachons ce que nous pensons nous-mêmes et pourquoi. Les autres n'ont peut-être pas les mots adéquats pour exprimer la part de vérité qui! les fait vivre.

Écrit par : mistigris | 30/07/2011

Mon gentil petit chat, il y a une chose qui nous sépare radicalement: je ne crois pas en Dieu et vous bien. C'est pourquoi, comme nous partons d'une base différente, il est impossible que nous soyons jamais du même avis. Cependant votre avis n'est pas inutile, je le lis volontiers. On retire toujours quelque chose de l'avis des autres. Bonnes vacances! Marie-Claire

Écrit par : marie-claire | 02/08/2011

Les commentaires sont fermés.